Chadik

24 janvier 2020

Le dimanche des mères

IMG_20200108_210926_268

 

Le dimanche des mères de Graham Swift

.

Date de parution : 03/01/2019

Editeur : Folio

Genre : roman

Nombre de pages : 176

fin de lecture : 08/01/2020

 

Résumé éditeur :

.

Angleterre, 30 mars 1924. C'est le dimanche des mères, jour où les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu'ils rendent visite à leur famille. Jane, une jeune femme de chambre orpheline, le passera en compagnie de Paul, son amant de longue date. traversant la campagne inondée de soleil, elle le rejoint pour un dernier rendez-vous car Paul s'apprête à épouser une riche héritière.

Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu. Ce dimanche changera à jamais le destin de Jane. Graham Swift dépeint avec subtilité une aristocratie déclinante, porteuse des stigmates de la guerre, et l'émergence d'une classe nouvelle en quête de liberté. Un roman d'une intensité rare, troublant de grâce, de mystère et de sensualité..

 

Mon Avis :

 

Un roman dont j'avais entendu beaucoup de bien et que j'ai fini par trouver au hasard d'une boutique d'occasions.


Dans ce court récit, l'auteur nous fait vivre une journée cruciale qui changea le destin de Jane, la narratrice. Son amant au sang bleu est sur le point de la quitter pour se marier, mais le destin le rattrapera en ce jour ci particulier.

Notre héroïne est une jeune femme orpheline qui travaille comme domestique dans l'Angleterre de l'entre deux guerre. Cette période particulière est riche en changement sociaux, une génération de jeunes hommes ont disparu, l'ancienne aristocratie périclite, la révolution industrielle fait déferler le progrès technologique... Il en sera de même pour Jane, sa vie est sur le point de changer.

Dès le début du récit nous comprenons qu'une Jane âgée, qui a réussi sa vie en tant qu'autrice, nous raconte son destin en s'arrêtant sur un jour crucial. C'est avec délicatesse qu'elle nous décrit sa jeunesse, sa passion, sa soif de liberté, de plaisir et de vivre.

C'est un joli récit, qui n'est pas sans rappeler Stefan Zweig ou encore les vestiges de l'aube.

Une lecture agréable et douce qui vous emportera ou vous laissera froid.

 

 Ma Note : 

4

Posté par Chadik à 19:17 - Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire