Chadik

12 janvier 2020

Girl

IMG_20200108_204904_417

 

Girl de Edna O’Brien

Date de parution : 05/09/2019

Editeur : Sabine Wespieser Eds

Genre : roman

Nombre de pages : 259

fin de lecture : 30/12/2019

 

Résumé éditeur :

Girl est un roman sidérant, qui se lit d'un souffle et laisse pantois. Écrivant à la première personne, Edna O'Brien se met littéralement dans la peau d'une adolescente enlevée par Boko Haram.

Depuis l'irruption d'hommes en armes dans l'enceinte de l'école, on vit avec elle son rapt, en compagnie de ses camarades de classe ; la traversée de la jungle en camion, sans autre échappatoire que la mort pour qui veut tenter de sauter à terre ; l'arrivée dans le camp, avec obligation de revêtir uniforme et hijab. La faim, la terreur, le désarroi et la perte des repères sont le lot quotidien de ces très jeunes filles qui, face aux imprécations de leurs ravisseurs, finissent par oublier jusqu'au son de leurs propres prières. Mais le plus difficile commence quand la protagoniste de ce monologue halluciné parvient à s'évader, avec l'enfant qu'elle a eu d'un de ses bourreaux. Après des jours de marche, un parcours administratif harassant lors de son arrivée en ville, celle qui a enfin pu rejoindre son village et les siens se retrouve en butte à leur suspicion et à l'hostilité de sa propre mère.

Victime, elle est devenue coupable d'avoir introduit dans leur descendance un être au sang souillé par celui de l'ennemi. Écrit dans l'urgence et la fièvre, Girl bouleverse par son rythme et sa fureur à dire, une fois encore, le destin des femmes bafouées.

Dans son obstination à survivre et son inaltérable confiance en la possible rédemption du cœur humain, l'héroïne de ce très grand roman s'inscrit dans la lignée des figures féminines nourries par l'expérience de la jeune Edna O'Brien, mise au ban de son pays alors qu'elle avait à peine trente ans. Devenue un des plus grands écrivains de ce siècle, elle nous offre un livre d'une sombre splendeur avec, malgré tout, au bout du tunnel, la tendresse et la beauté pour viatiques.

 

Mon Avis :

 

« J'étais une fille autrefois, c'est fini. » Dès le début le ton est donné. Après un long travail d'investigation Edna O'Brien se glisse dans la peau d'une jeune nigérienne enlevée par Boko Haram en 2014.

le résultat semble être totalement véridique, j'ai eu l'impression de lire le témoignage d'une survivante. Dans ce récit éprouvant, nous suivons le parcours de Maryam, de son enlèvement jusqu'à sa reconstruction. Rien ne nous est épargné, sans tomber dans le gore gratuit ni le pathos, l'autrice nous expose sans filtre la dure réalité de l'esclavage sexuel. Battue, violée, mariée, la jeune fille connaîtra aussi les difficultés d'un accouchement dans la jungle puis de la fuite avec un nouveau-né.

Le lecteur retiendra son souffle jusqu'à la dernière page. Face à tant d'horreur, je ne pouvais abandonner Maryam en refermant le livre, je l'ai donc lu en une seule fois. La barbarie est sans limite, mais nous sommes encore davantage surpris par la sévérité de la société à l'égard des survivantes. En effet, Maryam sera tout d'abord utilisée à des fins politiques puis jugée par sa famille, elle est devenue « femme du bush » source de honte et déshonneur. On s'attache rapidement à cette jeune fille, elle n'est pas parfaite, elle sera parfois très dure envers son enfant ou ses compagnes d'infortune, mais c'est un personnage lumineux qui n'abandonnera jamais. Le ton est juste, le thème est abordé avec beaucoup de délicatesse et de pudeur.

Bien que l'autrice maîtrise admirablement son récit et connaisse parfaitement son sujet, j'ai été un peu gênée lorsque j'ai compris que le récit n'était pas véridique. J'aurais préféré entendre directement la voix d'une des survivantes, bien que Edna O'Brien nous livre ici un vibrant hommage aux jeunes femmes victimes du djihad et de la société Nigérienne.


Un récit poignant qui ne laissera aucun lecteur indifférant.

 

 

Livre lu dans le cadre du jury du grand prix des lectrices de ELLE 2020.

 

Ma Note : 

4

 

Posté par Chadik à 16:55 - Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire